Le Top 8 Dacia, ultime compétition



Le Top 8 Dacia, ultime compétition de la saison organisée par la Ligue calédonienne, a souri à Adrien Perrot et Fabianna Faehau, samedi à l'Arène du Sud de Païta.


Il a fallu attendre les derniers échanges, aux alentours de 18 heures, pour connaître la gagnante. Si Cathy Gauthier, de retour à la compétition après de longues années d'absence, était en pole position pour décrocher la victoire, elle a cédé lors de son dernier duel face à Fabianna Faehau, la licenciée de Koumac (4-1). En parallèle, la victoire de Lorie La contre Julie Wanegui (4-2) a obligé Patrick Gillmann, le président de la Ligue calédonienne de tennis de table, à sortir la calculette alors que Fabianna Faehau, Lorie La et Cathy Gauthier se retrouvaient à égalité avec une défaite sur l'ensemble de sept parties disputées. Et c'est finalement la représentante du Nord qui, au "set average", est montée sur la plus haute marche du podium. "Face à Cathy, il fallait que ce soit bref, j'avais mal au mollet, j'étais donc obligée d'assurer tous les points", glisse-t-elle, alors qu'elle a également profité des fautes directes de son adversaire. "J'essaie de retrouver des sensations et un physique", sourit Cathy Gauthier, qui n'avait "pas tout à fait récupéré" des Internationaux de Nouvelle-Calédonie et du championnat de Mélanésie, organisés le week-end dernier à Nouméa. "Il m'a manqué un peu de jus sur ce dernier match", glisse-t-elle.


La droitière Fabianna Faehau aura subi une seule défaite, contre Lorie La, lors de ce Top 8. Photo Claire Gaveau

Dans le tableau masculin, les calculs ont été plus simples alors qu'Adrien Perrot, champion de Calédonie en titre, a décroché une nouvelle victoire grâce à un parcours sans faute samedi à Païta. "Garder l'avantage" Lors de l'ultime duel, face à Jérémy Dey, il n'a pas tremblé. Une victoire au goût de revanche alors qu'il restait sur "deux défaites", la semaine précédente, face au gaucher de l'Olympique. "L'idée était de rebondir et de ne pas se laisser mener dans le jeu. J'avais quelques stratégies en tête pour garder l'avantage dans les échanges. Ça a bien fonctionné, j'ai eu l'opportunité de le faire reculer", savoure-t-il. "Il a bien joué, il a été agressif", abonde le vaincu, Jérémy Dey, quelque peu émoussé au terme de cette année. "J'ai manqué de lucidité, je n'étais pas concentré, je lisais mal ses services et ça lui donnait des ouvertures... Il a su capitaliser dessus", analyse-t-il.


Le droitier Adrien Perrot, en réussite dans ses attaques, a fait reculer Jérémy Dey pour s'imposer. Photo Claire Gaveau


Ce Top 8 Dacia, qui réunit les meilleurs pongistes au classement calédonien, s'est déroulé en une poule unique, où tout le monde s'est rencontré une fois (au meilleur des sept manches).

Mots-clés :

Articles récents
Recherche par Tag
Abonnez vous
  • Facebook Basic Square