#OpenPaitaTT Jérémy Dey au bout du suspense

À plus de 22 heures, 11-9 dans la dernière manche...Le gaucher de l'Olympique a battu Quillan Kortaa (Magenta) samedi en finale du tournoi territorial de Païta, à l'Arène du Sud.



Jérémy Dey a battu Rémy Quinne en quart, Adrien Perrot en demie et Quillan Kortaa en finale. Photo A.F.


Et à la fin, ils n'étaient plus que deux... à frapper une petite balle au milieu d'une immense salle. Autour, pas grand monde pour les regarder. Dommage, car le duel fut de qualité et à rebondissements. La dernière manche a longtemps été indécise : 2-2, 4-4, 7-7, 9-9... Jérémy Dey, longiligne gaucher de 33 ans, attaquant puissant, un temps devant (2-0, 9-7), un autre derrière (5-7), a fini par faire céder Quillan Kortaa, 16 ans depuis la semaine dernière. « Jérémy joue bien, intelligemment. Il a bien réussi à me contrer », observe Quillan, regrettant, à chaud, d'avoir manqué de variété dans ses coups.


« J'avais un plan »


« Ça s'est joué beaucoup à la tactique. Stratégiquement, j'avais un plan de jeu, il fallait que je m'y tienne », explique Jérémy, malicieux. « J'ai beaucoup caché mes effets, et souvent changé de position à la table » pour perturber Quillan, « qui est solide » et « fait peu de fautes ». Pour l'emporter, Jérémy a parfois dû « ralentir le jeu ». Dit autrement : frapper moins fort pour viser la régularité plus que le coup dur. « Je suis resté concentré », apprécie-t-il, alors qu'à 9-9 dans la dernière manche rien n'était joué. Dans un silence de cathédrale, au bout du suspense et de la fatigue, deux démarrages de Quillan manqués (une attaque touche le filet puis sort, la suivante reste dans le filet) ont fait pencher la balance du côté du gaucher, par ailleurs président de la section à l'Olympique de Nouméa. Avant de gagner les deux dernières manches 11 à 9, Jérémy Dey a dominé la première (11-8) dans un scénario renversant : Quillan Kortaa sort vainqueur d'un long échange offensif pour mener 8-4... avant d'encaisser un 7-0 ! Le benjamin de cette finale aurait pu s'écrouler mentalement, il a au contraire relevé la tête et son niveau de jeu pour empocher les 2e (11-6) et 3e sets (11-8). Il a ensuite mené dans la 4e manche, avant que la tendance ne s'inverse en faveur de son adversaire.


Emmanuel Bruchard grimpe sur le podium

Le match pour la 3e place a vu le tonitruant Emmanuel Bruchard (Magenta), sorti en demi-finale par Quillan Kortaa, s'imposer face à Adrien Perrot (Mont-Dore), 11-9 dans le 5e set, là aussi autour de 22 h 15. Suivent au classement Arthur Mas, Eliot Bézard, Adrien Cerveaux, tous les trois de Magenta, devant Rémy Quinne (Mont-Dore), 8e du tableau de Division 1 (avec 11 engagés samedi) dans ce qui était la 2e étape de l'Élite Calédonie Tour. La finale entre Jérémy Dey et Quillan Kortaa n'est pas la première de la saison. Lors de la 1re étape il y a un mois à Nouméa, le premier s'était incliné face au second. La 3e place était revenue au gaucher Ronan Aubry, absent surprise samedi à Païta. Le numéro 1 calédonien a prévenu vendredi matin qu'il ferait l'impasse sur le tournoi, préférant mettre la pratique intensive du tennis de table un peu de côté dans l'immédiat. Prochains rendez-vous majeurs pour les meilleurs pongistes locaux : les deux autres étapes du Calédonie Élite Tour (10-11 juillet à Boulari, 6-7 novembre à Koumac), les championnats de Calédonie (18 septembre à Boulari) et le Top 8 Dacia (20 novembre à Païta).



Les meilleures féminines étaient placées dans le tableau de Division 2. Vanina Santino (Koumac, photo), 21 ans, y a pris la 4e place (messieurs et dames réunis). Julie Wanegui (Mont-Dore) finit 6e, Fabianna Faehau (Koumac) 10e et Anaïs Paul (Koumac) 12e. Photo A.F.


Glasser et Quinne gagnent aussi Ce tournoi, disputé sur 14 tables et entamé à 8 heures samedi, a demandé un gros travail d'installation et d'organisation, avec l'aide de la mairie. Environ 80 pongistes, dont une belle délégation de Koumac, ont participé. En U12, Victor Glasser (Koumac) s'impose devant Thibault Raysse (Magenta). En U15, succès de Lucien Iaïchouchen (Magenta) en finale face à Evans Tautuu (Magenta). En vétérans, Ronald Glasser (Koumac) l'emporte devant Rémy Quinne (Mont-Dore), tout comme Véronique Lussiez (Magenta) devant Chad Vuduc (Magenta) en para. Enfin, Raphaël Quinne (Mont-Dore) a dominé la D3 devant Benoît Coquelet (Païta) et Xavier Quinne (Mont-Dore) a fini en tête du tableau de D2 grâce à une finale maîtrisée face à l'inépuisable Henri Wo (Magenta).


Crédit : A. Fillet - Source : Lnc

Articles récents
Recherche par Tag
Abonnez vous
  • Facebook Basic Square