TOP8 Dacia : La grande explication finale, c’est maintenant


Le Top 8 Dacia réunit aujourd'hui à Nouméa les meilleurs joueurs et meilleures joueuses de l’année. Puissance, vitesse et nervosité sont attendus. Certaines attendent ce moment depuis des mois : se retrouver autour d’une table, pour s’expliquer à coups de raquette. Dans ce Top 8 Dacia, organisé ce samedi sur 4 tables à la salle Jean-Noyant, il y aura des sourires, du plaisir surtout car une compétition réunissant 8 filles dans un même tableau, c’est inédit cette année et il faudra patienter des mois avant que cela ne se reproduise. Mais il serait étonnant qu’il n'y ait pas, aussi, des moments de tension, car entre certaines il y a une vraie rivalité : toutes ne s’apprécient pas, le tournoi de Païta samedi dernier l’a une nouvelle fois montré. Des moments de tension, aussi, car plusieurs matchs promettent d’être accrochés, comme ils le sont habituellement les rares fois où se croisent ces meilleures joueuses du territoire. Solenn Danger, absente près d’un an et revenue, avec peu d’entraînement, pour remporter le championnat de Calédonie, part favorite. La médaillée de bronze des Jeux du Pacifique 2019 devra toutefois se méfier des jeux bien rodés de Fabianna Faehau (vainqueure du tournoi de Koumac), de Julie Wanegui (qui avait réussi un bon début de saison), Anaïs Paul (meilleure féminine samedi dernier) et Coralie Bonneau (en quête de revanche après sa défaite 4-3 contre Anaïs Paul à Païta alors qu’elle menait 3-0…). Les autres engagées seront Arlette Meurine, Véronique Lussiez et Gina Dong, laquelle remplace Coleen Bourjade, absente.


Un favori et deux outsiders


Chaque joueuse affrontera les sept autres durant la journée, à raison d’un match (au meilleur des 7 manches) par heure. Cela se déroulera ainsi pour les dames, comme pour les messieurs. Chez eux, il y a là aussi un favori et du suspense. Ronan Aubry a perdu seulement deux matchs cette année (les deux lors des trois dernières semaines) et a gagné tous les tournois (hormis un à Nouméa) auxquels il a participé.


Ce samedi, le champion de Calédonie et vainqueur du Top 8 l’an passé trouvera face à lui un autre gaucher, plus expérimenté, Jérémy Dey, plusieurs fois finaliste cette saison et qui espère bien que cette fois sera la bonne. Les duels entre les deux hommes sont régulièrement serrés.

De son côté, le jeune Quillan Kortaa (15 ans), vainqueur fin octobre du seul tournoi que Ronan Aubry n’a pas gagné, aimerait créer une nouvelle surprise, mais ce ne sera pas simple car il faudra se montrer endurant et constant durant ce marathon de tennis de table. La poule unique masculine est complétée par Eliot Bezard, Adrien Perrot, Emmanuel Bruchard, Adrien Cerveaux et Rémy Quinne, tous capables d’excellentes choses. Le président de la Ligue, Patrick Gillmann, enfilera quant à lui son costume de juge-arbitre.



Source : LNC - Edition du 14 Novembre 2020 - Crédit : Anthony Fillet


Savoir +

Top 8 Dacia ce samedi, à partir de 10 heures, jusqu’en fin d’après-midi, à la salle Jean-Noyant, à Nouméa.


Articles récents
Recherche par Tag
Abonnez vous
  • Facebook Basic Square
Nous Contacter

 

lcttk@canl.nc

Tel: +687 26 44 06

Adresse

 

BP 8196

98807 NOUMEA

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle